27 novembre : l’hommage aux victimes des attentats : drapeau national en berne et drapeau européen retiré

Le drapeau national sera en berne pour manifester l’hommage de la nation aux victimes de la barbarie islamiste qui a frappé notre pays.

En revanche, le drapeau européen sera symboliquement retiré en ce jour du fronton de la mairie pour protester contre la dérive de l’idée européenne.

Notre pays est seul à combattre le djihadisme en Syrie, en Irak ou au Mali. L’Allemagne, notre principal partenaire, n’a envoyé que 200 soldats au Mali, uniquement pour des missions de formation et choisit sans concertation l’accueil de centaines de milliers de migrants au risque de déstabiliser des équilibres migratoires déjà fragiles. Le Royaume-Uni et l’Italie ne bombardent pas en Syrie… Voilà trop de lâchetés, d’incohérence  et de responsabilités non-assumées.

Les Frontières ne sont absolument pas contrôlées. A la disparition des frontières nationales, devaient se substituer le contrôle par l’Union européenne. Les accords de Schengen ont été incapables d’assurer cette mission.

L’union européenne devait permettre aux peuples d’Europe d’être plus forts ensemble. Les petites lâchetés, les responsabilités non assumées, l’anarchie de ses politiques ont trahi les aspirations des peuples d’Europe.

Les lanceurs d’alerte responsables ont été méprisés, caricaturés, leurs critiques ignorées. Les Français ont été trahis après le référendum de mai 2005.

Il est temps de réclamer une Europe responsable et solidaire dans le combat que nous menons pour défendre nos valeurs et nos libertés. Nous sommes nombreux à réclamer une autre Europe que celle qui malheureusement se décrédibilise sous nos yeux.

En retirant le drapeau européen en ce jour c’est un appel solennel au sursaut européen !

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Tête de liste Debout la France Val d’Oise soutenue par Nicolas Dupont-Aignan

Share