Facebook - 29 mai 2005- 29 mai 2015 noir (1)Vendredi 29 mai 2015, les cadres de la fédération Debout la France du Val d’Oise commémoraient les 10 ans du NON français au référendum de 2005.

Jean-Pierre Enjalbert (Maire de Saint-Prix et Président d’Honneur DLF 95), Corentin Le Fur (1er Adjoint d’Eaubonne et co-secrétaire départemental DLF 95), Josiane Pratx (co-secrétaire départementale DLF 95), Honorine Ngo Djob (Maire-Adjoint de Saint-Prix) et Phi Nguyen ont symboliquement déposé une gerbe devant la préfecture du Val d’Oise.

Le 29 mai 2005, les Français ont refusé par référendum la Constitution européenne. Elle leur fut pourtant imposée. Un enterrement de 1ère classe pour la démocratie qui s’est traduit par dix ans de perdus pour les peuples européens.

Les militants du mouvement gaulliste continueront à aller à la rencontre des Français pour prôner une autre idée de l’Europe et du bon sens pour notre pays.

 

Debout la France dans le Parisien:

 

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/cergy-debout-la-france-commemore-la-mort-de-l-europe-des-peuples-29-05-2015-4813887.php

 

 

 

Allocution de Jean-Pierre Enjalbert – Cergy-Pontoise – 29 mai 2015

 

« Construire l’Europe sans l’aval du peuple français… Une faute historique !

Et aujourd’hui, 10 ans après, le constat est terrible :

Partout en Europe l’Union européenne est rejetée ! 62% des Français voteraient de nouveau NON à la Constitution européenne quand les Britanniques seront prochainement appelés à se prononcer sur le maintien de leur pays dans l’UE.

L’incapacité est à tous les niveaux : la prospérité pour une minorité qui s’amenuise, la pauvreté et le chômage de masse qui progressent pour le plus grand nombre ! C’est l’Europe d’une élite occupée à engranger les profits pour une minorité insolente.

La guerre à nos frontières en Ukraine, le retour des tensions avec la Russie avec laquelle, au contraire, nous devrions travailler en synergie.

L’absence de tout projet d’envergure : relever le défi de la transition environnementale du continent européen, construire ensemble les véhicules propres de demain, lutter ensemble contre le fléau du cancer par un vaste plan de recherche et d’action à l’échelle de l’UE sont des projets qui, comme Airbus en son temps, nécessitent le concours de tous les peuples européens.

L’absence de l’UE devant l’afflux des migrants est un autre de ses échecs. Aucun plan de développement du continent africain mais de beaux discours qui font de l’Europe une passoire indifférente à l’afflux des migrants.

Cette UE tue l’Europe ! L’Europe des peuples et des nations, celle à laquelle nous aspirons. »

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Président d’Honneur du Val d’Oise

Debout la France Val d'Oise commémore le référendum de 2005

 

Share