Affaire Théo : la loi, toute la loi, rien que la loi !

Depuis plusieurs jours, les manifestions se succèdent en soutien au jeune Théo, victime d’une arrestation musclée de la part des forces de l’ordre.

Tout citoyen attaché aux valeurs de la République ne peut que regretter de telles violences qui engendrent, en réponse, des faits de rébellions urbaines (voitures et poubelles incendiées, abribus dévastés, policiers insultés…) tout aussi scandaleux et condamnables.

Le cercle infernal de la violence doit cesser. C’est à présent à la justice de faire son travail, en toute quiétude et impartialité.

Il n’y a pas d’Etat de droit sans respect de la loi. De l’assassinat au tag, de la malversation financière au vol dans un super-marché, c’est toujours le respect de la règle commune qui perd s’il n’y a pas une sanction.

Le laxisme et la culture de l’excuse qui prospèrent dans nos instances gouvernementales depuis trop d’années a conduit à une défiance généralisée, à un amalgame entre les délinquants et les citoyens des quartiers sensibles.

Les citoyens constatent que la justice n’est plus rendue, les policiers sont à bout de voir des jeunes délinquants sans cesse arrêtés puis relâchés dans la journée les narguer, et de nombreux citoyens issus des quartiers sensibles se sentent victimes de discrimination car soupçonnés d’être des délinquants…

Le sentiment de méfiance des citoyens les uns envers les autres, issu d’une politique pénale laxiste, est lourd de menace. Il incite à toutes les peurs, à toutes les stigmatisations dont les premières victimes sont notamment les policiers et les jeunes de certains quartiers. Nous l’avons vu récemment à Persan-Beaumont, nous le voyons aujourd’hui avec l’affaire Théo.  La violence, issue de la culture de l’excuse engendre toutes les stigmatisations et affaiblissent la République.

Faisons respecter la loi, toute la loi, rien que la loi ; rétablissons l’ordre républicain ; luttons véritablement contre les délinquants et la confiance entre les citoyens reviendra.

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Président Debout la France Val d’Oise

Share