Assassinat du docteur Patrick Rousseaux : Jean-Pierre Enjalbert partage la douleur et la colère du monde médical

Le 1er février, le Docteur Patrick Rousseaux était assassiné de 48 coups de couteau dans son cabinet médical à Nogent-le-Rotrou (28). Son assassin a été arrêté quelques heures plus tard aux Mureaux.

Aujourd’hui, ses collègues du département de l’Eure-et-Loir se réunissaient en signe de recueillement à Chartres. En tant que médecin en activité, je partage pleinement leur douleur.

Je partage l’émotion et également leur colère quant à la pauvreté de la réaction des pouvoirs publics face à l’insécurité grandissante que connaissent les professionnels de santé en ville ou à la campagne.

C’est un symptôme du grand malaise des professionnels de la santé.

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Médecin angiologue.

Share