Débat de la présidentielle sur TF1 : Jean-Pierre Enjalbert interpelle le ministre de l’Intérieur

La direction de TF1 veut organiser un débat avec seulement 5 candidats en vue de l’élection présidentielle.

Contrairement à France Télévisions, BFMTV et CNews qui invitent eux l’ensemble des candidats, la chaîne TF1 viole gravement les règles démocratiques du débat présidentiel.

Ce débat remet en cause l’égalité républicaine fondée sur le respect du pluralisme politique et le principe de l’équité absolue entre les candidats, tel qu’il est défini, notamment, par la loi électorale, contrairement à ce qu’affirme la direction.

L’équité prévoit ainsi deux éléments uniques :

1-   La représentativité des candidats qui prend en compte, en particulier, les résultats du candidat ou de la formation politique aux plus récentes élections ;

2-   La capacité à manifester concrètement son implication dans la campagne : organisation de réunions publiques, participation à des débats, désignation d’un mandataire financier, et plus généralement toute initiative permettant de porter à la connaissance du public les éléments du programme du candidat.

Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon ou encore Marine Le Pen ont d’ailleurs très clairement affiché leur désaccord avec cette sélection arbitraire.

Malgré une grande mobilisation de l’opinion, caractérisée par de nombreux appels et d’envoi de mails, TF1 persiste et signe.

Après avoir demandé au CSA de trancher, et en attente de sa réponse, Nicolas Dupont-Aignan annonce engager un bras de fer judiciaire avec la chaîne, seule possibilité pour obtenir gain de cause.

Il appelle les Français à boycotter cette chaîne, et ce tant qu’elle restera sourde à cette demande légitime d’équité.

Pour ma part, j’ai écrit à TF1 et au ministère de l’Intérieur, responsable de l’organisation de l’élection, pour que l’équité entre les candidats soit respectée.

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Président Debout la France Val d’Oise

Share