Département du Val d’Oise. A l’occasion de l’approbation du compte administratif.

A l’occasion de ce débat sur l’arrêt des comptes pour l’année 2012, le poids de la dette a été souligné à juste titre.

Je voudrais insister sur la charge des intérêts* qui illustre très concrètement les conséquences d’avoir à emprunter sur les marchés plutôt que de pouvoir le faire auprès d’une banque centrale !

Cette situation que l’on retrouve à tous les niveaux de nos collectivités depuis la commune, le département, la région… jusqu’à l’Etat constitue manifestement un problème et un sujet de débat majeur.

 

*environ 25 millions d’euros  fin 2012 

À comparer avec les recettes de la taxe foncière environ 203 millions d’euros 

Share