Etat d’urgence : Gérard Sébaoun est cohérent dans son inconséquence. On ne peut en dire autant de tout le monde.

Le député socialiste Gérard Sébaoun fait partie des rares députés à avoir voté contre la prolongation de l’état d’urgence pendant trois mois. Je m’élève totalement contre sa position.

J’entends les craintes que Gérard Sébaoun émet quant au danger pour les libertés publiques des Français. Mais de telles mesures ne seraient pas nécessaires si Nicolas Sarkozy et François Hollande n’avaient pas troqué la sécurité de nos frontières à l’illusion de Schengen.

Je remarque néanmoins la cohérence dont il fait preuve dans sa pensée. On ne peut en dire autant de tout le monde.

Il y a plus d’un an, j’avais mis en garde contre le risque pour notre pays d’une arrivée massive et incontrôlée de migrants dans laquelle des infiltrations pourraient avoir lieu. J’avais mis en garde contre l’afflux d’islamistes ‘’français’’ en partance pour la Syrie et qui risquaient de revenir y commettre des attentats. M. Cazeneuve s’était contenté d’un numéro vert…. (voir mon communiqué du mois d’avril 2014 ci-joint).

La droite Sarkozy comme la gauche-Hollande riaient de ces craintes. Poursuivant la politique menée par la majorité UMP de 2007 à 2012, François Hollande continuait d’affaiblir l’Etat.

Aujourd’hui, la réduction des forces armées, les suppressions de postes de policiers, gendarmes, douaniers, la politique pénale laxiste de Rachida Dati et Christiane Taubira, la suppression des frontières, etc.  ne permettent plus à la République de faire respecter la loi et l’ordre.

Face au péril islamiste qu’ils ont laissé prospéré, il faut des mesures d’urgence pour protéger l’ensemble des Français. Avec Nicolas Dupont-Aignan, nous proposons dix mesures pour rétablir d’urgence la sécurité de notre pays.

  • Rétablissement total des contrôles aux frontières ;
  • Augmentation des moyens financiers de la Justice, des Forces de Police et de Gendarmerie comme de l’armée afin de pouvoir riposter efficacement ;
  •  Expulsion des terroristes ou apprentis terroristes fichés par le ministère de l’Intérieur quand ils sont étrangers, déchéance de leur nationalité française quand ils sont binationaux ou éloignement des principaux bassins de population quand ils sont Français ;
  •  Lancement  d’une opération d’envergure pour nettoyer notre territoire des armes de guerre infiltrées depuis vingt années de laxisme et qui menacent chaque jour les Français ;
  • Abrogation de la loi Taubira et construction de 20 000 places de prison ;
  • Rétablissement du service militaire, seul moyen de ressouder notre jeunesse mais aussi de repérer les apprentis fanatiques ;
  • Expulsion immédiate de tous ceux qui sont en situation illégale et dont la demande d’asile a été définitivement rejetée ;
  • Expulsion immédiate des imams radicaux qui prêchent la haine ;
  • Défense de la laïcité face aux comportements communautaristes ;
  • Révision de nos relations diplomatiques avec les Etats ambigus avec l’Etat islamique et lutte contre Daesh sur le terrain avec nos alliés, pour une opération d’envergure au sol.

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Tête de liste Debout la France Val d’Oise soutenue par Nicolas Dupont-Aignan

Share