Exigeons l’arrêt des vols de nuit en cette période de canicule !

J’ai interpellé le Secrétaire d’Etat aux transports sur la situation sanitaire que subissent plus de 300 000 Valdoisiens survolés à moins de 1 000 mètres par près de 163 avions chaque nuit à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

C’est d’autant plus inadmissible que les riverains n’auront pas d’autre choix que d’ouvrir leurs fenêtres la nuit pour lutter contre les fortes chaleurs, contraints de subir 163 accidents sonores ruinant toute chance de sommeil de qualité.

Cette situation est inédite en Europe, où on constate une diminution sensible voir une interdiction des vols de nuit sur les principaux aéroports !

Cette situation est d’autant plus intolérable qu’elle ne s’accompagne d’aucune mesure de moindre bruit.

Les avions les plus bruyants interdits à Nice et dans bien des aéroports internationaux atterrissent et décollent toujours de Roissy !

La technique de descente continue n’est toujours pas mise en œuvre !

Les trajectoires évitant les secteurs les plus urbanisés ne sont pas proposées !

Trop c’est trop ! Les Franciliens autour de Roissy méritent, comme à Orly, la mise en place d’un couvre-feu nocturne.

Cette canicule est l’occasion de le réclamer avec force et conviction.

Il s’agit d’un enjeu majeur pour les prochaines échéances régionales, car dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, les Valdoisiens ont été méprises !

Ne nous laissons plus faire !

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Retrouvez le reportage de France 3 Ile-de-France sur cette problématique

Ci-dessous retrouvez le courrier adressé au Secrétaire d’Etat au transports.

Le 26 juin 2015

Objet : Interdiction des vols de nuit à Roissy-Charles de Gaulle durant l’épisode caniculaire

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Les prévisionnistes de Météo France annoncent ces prochains jours un épisode caniculaire en France et dans le Val d’Oise. Pourtant, des milliers de Val-d’Oisiens ne pourront dormir fenêtres ouvertes et bénéficier de la fraîcheur nocturne.

En effet, chaque nuit, 300 000 Val-d’Oisiens sont survolés à moins de 1 000 mètres par 163 avions.

Monsieur le Secrétaire d’Etat, je réclame de l’Etat et de la DGAC la suspension des vols de nuit sur l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle entre 22h et 6h durant la période de canicule.

A plus long terme, je réitère mon souhait de voir les Val-d’Oisiens traités comme les riverains de nombreux autres aéroports. L’interdiction des vols de nuit est en effet une mesure déjà appliquée quotidiennement dans de nombreuses capitales et grandes villes. Elle l’est également à l’aéroport d’Orly.

Les Val-d’Oisiens méritent de ne pas être abandonnés à ces nuisances sonores et environnementales que la période de canicule ne fait qu’amplifier. Des mesures énergiques s’imposent.

En espérant que vous entendrez cet appel des citoyens exaspérés par ces nuisances, recevez, Monsieur le Secrétaire d’Etat, mes sincères salutations.

 

Jean-Pierre ENJALBERT

Maire de Saint-Prix

Médecin angiologue

Share