Fermeture des écoles le mercredi 15 octobre : l’Inspection académique oublie l’intérêt de la commune, des parents et des enfants.

1445939_3_6502_ill-1445939-531e-000-par3426388_0f2c68c0b902126d22db93c9987fd47dL’Inspection académique a décidé de supprimer les heures de cours des enfants la matinée du mercredi 15 octobre pour permettre au personnel éducatif de participer à une consultation nationale sur les programmes.  Cette décision est insupportable.

Au nom de la réforme des rythmes scolaires, des dizaines de milliers de mairies ont été contraintes d’organiser  à leur charge une ouverture des classes le mercredi matin. Et alors que les parents sont encore sous le choc des bouleversements imposés par cette nouvelle organisation scolaire, l’Education nationale demande aujourd’hui de fermer nos classes un mercredi matin !

L’Inspection académique condamne ainsi la commune à une nouvelle difficulté pour organiser une garderie à ses frais alors que des efforts conséquents ont déjà été effectués pour mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires.

Pourquoi d’autres solutions ne sont pas étudiées pour ne pas perturber une nouvelle fois les enfants et leurs parents? Pourquoi le personnel éducatif ne pourrait-il pas se réunir le mercredi après-midi ? Il serait bon que l’Education nationale cesse d’imposer de tels diktats et prenne en considération l’intérêt de la commune et des familles.

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Conseiller général du Val d’Oise

Share