Grand froid : l’Etat doit enfin accompagner les communes solidaires !

Avec la chute des températures, les autorités s’inquiètent, comme chaque année, des places en hébergement d’urgence offertes aux sans-logis. Pourquoi toujours agir dans l’urgence ?

A Saint-Prix, l’accueil des personnes défavorisées est exemplaire. 49 places en hébergement d’urgence sont ouvertes toute l’année et gérées par le Centre Pédagogique pour Construire une Vie active (CPCV Ile-de-France). Plus qu’un logis provisoire, avec ce Centre d’Hébergement d’Urgence et de Réinsertion (CHRS), les plus démunis sont accompagnés tout au long de l’année par le biais des divers chantiers d’insertion sur le territoire communal. Depuis 2015, ce sont mêmes 120 migrants qui sont accueillis.

Si un tel engagement municipal en faveur des personnes défavorisés était plus courant dans les communes françaises, combien de personnes démunies pourraient être accompagnées toute l’année ? Combien ne seraient plus obligées de dormir dans des places d’hébergements d’urgence ouvertes à chaque chute des températures ?

Pourtant, l’Etat ne met en œuvre aucune incitation au développement de telles bonnes pratiques. Pis, la commune de Saint-Prix est considérée comme carencée en logements sociaux par l’Etat. Elle est pointée du doigt comme ne participant pas à l’effort national de solidarité. Les places en CHRS ne sont, étrangement, pas considérés comme des logements sociaux…

La reconnaissance de ces centres d’accueil en logements sociaux serait une incitation forte pour les maires de développer de tels établissements. Un donnant-donnant qui permettrait aux communes d’atteindre leur quota de logements sociaux sur leur territoire tout en permettant une véritable politique d’aide et d’intégration sociale au bénéfice des plus défavorisés.

J’ai déjà interpellé à plusieurs reprises le gouvernement à ce sujet sans pour autant avoir de réponse. Quand se décidera-t-on, dans notre pays, à généraliser les initiatives locales et les bonnes pratiques pour le bien de tous ?

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

 

Share