Jean-Pierre Enjalbert dépose un poisson à la Préfecture

Interdite pour tous les animaux depuis 2001, l’utilisation des farines animales dans l’élevage du poisson est de nouveau autorisée par l’Union Européenne à partir du 1er juin.

Une mesure inacceptable pour le maire (Debout La République) de Saint-Prix, Jean-Pierre Enjalbert, qui a déposé symboliquement un poisson (un vivaneau) à la préfecture le 31 mai après-midi.

Un peu plus tôt dans la journée, l’élu, accompagné d’autres représentants de son parti, s’était rendu au ministère de l’agriculture pour y apporter une cagette de dorades. « Notre objectif est de sensibiliser l’opinion publique et les représentants de l’Etat, explique-t-il. On est dans la continuité de l’industrialisation de l’alimentation avec tous les dangers que cela comporte. »

Interview La Parisien du 1er juin 2013

Share