Jean-Pierre Enjalbert : L’UE impose le retour des farines animales

 

23 février 2013, Français Hollande affirme catégoriquement : « la France s’oppose aux protéines animales. La France a voté contre, et la France n’introduira pas ces protéines animales pour ce qui la concerne ».

1er juin 2013, les protéines animales sont de retour en France, sur décision de la Commission européenne.

Ces farines animales ont été à l’origine dans les années 1990 de la maladie dite de la vache folle, qui a fait au total plus de deux cents victimes humaines. C’est pour protester contre la décision de l’Union Européenne d’autoriser leur réintroduction dans l’alimentation des poissons d’élevage que je me suis rendu ce matin au Ministère de l’Agriculture, pour offrir au Ministre Stéphane Le Foll des poissons élevés aux farines animales. Cette action symbolique a été menée afin de soutenir le fort désaccord qui existe à la fois chez les producteurs et les consommateurs en France à l’encontre de la levée d’interdiction sur les protéines animales décidée par Bruxelles.

La France n’a pas à se laisser dicter des règles absurdes et envers lesquelles elle est en désaccord, et ne doit donc pas appliquer ce nouveau règlement. On s’aperçoit encore de l’effet néfaste de l’application du principe de majorité au sein de l’UE, et de la perte du droit de veto de chaque Etat, qui conduit à se voir s’imposer chez soi des règles dont on ne veut pas.

Publié par Debout La République 01, le 11 Juin 2013

Share