La mascarade des primaires est terminée : et si l’on passait aux choses sérieuses ?

A l’issue de la primaire de la dite ‘’Belle alliance populaire’’, les socialistes ont enfin choisit leur candidat pour l’élection présidentielle. C’est une leçon.

Première leçon, pour les représenter, les électeurs de cette primaire ont choisi celui dont le programme peut se résumer en quatre points :

-          L’assistanat pour tous ;

-          La marijuana pour tous ;

-          Le communautarisme pour tous ;

-          Les impôts en hausse pour tous.

Deuxième leçon : les électeurs de la primaire socialiste ont balayé Manuel Valls et la politique menée par le gouvernement socialiste depuis 5 ans. Par ricochet, c’est la politique de François Hollande qui est rejeté par ses propres électeurs. Quel désaveu !

Il en avait déjà été de même lors de la primaire de la droite où Juppé et Sarkozy avaient été sanctionnés. Les Français ne veulent plus de tous ceux qui ont conduit notre pays à son déclin. Ils veulent sortir les sortants.

Troisième leçon : il est temps que commence – enfin ! – la campagne pour l’élection présidentielle. A mois de 100 jours du 1er tour, aucun débat de fond n’a encore eu lieu entre les différents candidats, aucune confrontation entre les différents projets.

Je suis convaincu que le projet gaulliste, incarnation d’une droite sociale et séguiniste, porté par Nicolas Dupont-Aignan est celui que les Français attendent. Encore faut-il que l’on s’intéresse enfin au fond des projets plutôt qu’aux querelles de personnes au sein de LR et du PS. La mascarade des primaires est terminée : et si l’on passait aux choses sérieuses ?

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Président Debout la France Val d’Oise

Share