L’homme politique

Jean-Pierre Enjalbert

Marié et père de deux enfants, Jean-Pierre Enjalbert est aussi Maire de Saint-Prix depuis 1995, Conseiller Général du Val d’Oise de 2001 à 2015 et délégué national du parti républicain et gaulliste Debout la France.

Médecin Angiologue depuis 30 ans à Saint-Denis puis à Stains, en banlieue parisienne, il est le témoin des difficultés que rencontrent les citoyens. Attaché à une certaine idée de la vie en société, il décide alors de s’engager en politique.

Elu maire de Saint-Prix en 1995, puis Conseiller général du Val d’Oise en 2001, il s’est battu pour faire de Saint-Prix une commune recherchée où la qualité de vie le dispute au charme d’une ville à l’habitat et à l’environnement préservés.

Patriote, il s’est d’abord engagé au RPR. Mais l’amour de son pays, l’attachement à sa liberté, la volonté de redonner ses lettres de noblesses aux valeurs de la République l’ont fait se reconnaître dans les idées de Nicolas Dupont-Aignan. Il devient alors délégué national du mouvement Debout la République.

Très impliqué sur la question du travail qui est au cœur des préoccupations des Français, il s’interroge depuis de nombreuses années sur les problèmes liés aux salaires trop bas qui ne permettent pas une légitime reconnaissance du mérite et un retour efficace de la croissance dans notre pays. Il est d’ailleurs, en 2012, l’auteur d’un livre dénonçant ces salaires trop bas qui nous coûtent trop cher !

Concerné par les attaques que subit notre environnement, il a fait de sa préservation un de ses combats politique. A Saint-Prix, il s’est distingué par la mise en place d’une écologie concrète et de proximité permettant à chaque citoyen de jouer un rôle moteur dans la préservation de notre environnement. Avec Debout la République, il défend une écologie qui ne soit ni punitive ni rétroactive mais tournée vers l’avenir ; car c’est la recherche et l’intelligence humaine qui permettra à notre planète de faire face aux enjeux environnementaux de demain.

C’est ainsi qu’en 2014, il publie un essai dénonçant la Malbouffe libre et non-faussée imposée par les politiques européennes aux producteurs et aux consommateurs, au mépris de l’intérêt économique de notre pays et de la santé des Français.

Share