Mouvement infirmier au cœur d’une crise sans précédent du système de santé

Je soutiens le mouvement des infirmiers qui  dénoncent à juste titre la dégradation de la qualité des soins en France.

Moins d’infirmiers, moins de médecins , plus de déserts médicaux , fermeture d’hôpitaux de campagne, embolisation des services d’urgence,  déshumanisation des actes médicaux, conditions de travail dégradées pour le personnel médical. C’est une médecine à deux vitesses qui se développe.

Les infirmiers sont en première ligne sur le front du mécontentement des patients. Ils subissent une insupportable pression où la santé est désormais considérée comme marchandise et où la rentabilité est le maître mot. Ils subissent également toutes les conséquences des tensions sociales et des bouleversements culturels avec pour principal symptôme une violence de plus en plus présente. Une crise symptôme d’une maladie bien plus grave …

Tout cela était malheureusement prévisible, conséquence d’erreurs stratégiques et politiques accumulées depuis des décennies qui ont provoquées un déficit structurel des ressources consacrées à la santé . Les millions d’emplois perdus et délocalisés, le recours massif aux travailleurs détachés,  assèchent mécaniquement l’assiette des cotisations sociales.
Le système craque de partout, la crise est insoluble si ces politiques persistent en l’état .Politiques qui ne peuvent  qu’aboutir à un système de santé à plusieurs vitesse que nous récusons de toutes nos forces !

Il ne saurait être question de remettre toujours à plus tard les vraies mesures visant à sauver l’un des principaux acquis de notre société : un système de santé encore récemment  parmi les plus performants et les plus équitables au monde.

Cela passe notamment par un protectionnisme intelligent, simplement équivalent à celui pratiqué partout dans le monde, y compris aux Etats-Unis pourtant temple du libéralisme, un protectionnisme minimum pour retenir les emplois, obtenir l’équité contributive à notre système social.

Mais il faut aussi la force d’affirmer que la santé est une aspiration sociétale prioritaire, dénoncer les mécanismes qui pour les mêmes raisons mercantiles conduisent à la malbouffe, aux expositions sanitaires dégradées ( pesticides, pollution de l’air, pollution sonore …)

Nicolas Dupont Aignan porte ce projet pour la France, soutient les professionnels de santé, infirmiers aujourd’hui en lutte , comme hier les médecins combattant la loi Santé et la mainmise des mutuelles, et en 2017 l’ensemble des Francais pour atteindre l’excellence du système de santé au service de tous.

DR Jean-Pierre ENJALBERT
Maire de Saint-Prix
Président Debout la France Val d’Oise

Share