Obliger les supermarchés à donner leurs invendus : une idée de bon sens pour la planète et les plus démunis.

supermarchéLa proposition de loi astreignant les grandes surfaces à proposer leurs invendus alimentaires à des associations caritatives, présentée par Jean-Pierre Decool et soutenue par une soixante de parlementaires dont Nicolas Dupont-Aignan, est une idée de bon sens dont je me réjouis.

Par ces temps de crises, où nombre de Français éprouvent des difficultés à se nourrir convenablement, il devenait indécent de voir toute cette nourriture jetée et détruite par les supermarchés au motif que ces produits n’avaient pas encore trouvé preneur.

Mais au-delà de la vocation sociale de cette idée, cette proposition de loi permettra d’amorcer une véritable politique de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Avec déjà 7,2 milliards d’habitants  sur terre et une démographie florissante dans plusieurs parties du monde, la question alimentaire se posera très vite. Or, dès aujourd’hui, nous gaspillons incroyablement nos ressources.

Il est estimé que près de 89 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année en Europe. Les Français, eux, jettent entre 20 et 30kg de produits pourtant consommables soit un coût annuel de près de 400 euros par  foyer !

Espérons que l’obligation qui sera faite aux supermarchés de donner ces produits invendus aura un effet incitatif sur l’ensemble de la chaine agroalimentaire. Il est de la responsabilité des industriels et des distributeurs de commander des produits en fonction des capacités réelles de vente et d’avoir un emballage écoresponsable des produits (limitation des barquettes plastiques, cartons de biscuits et autres protections plastifiées).

Il sera alors nécessaire d’aller encore plus loin et de supprimer, comme l’a préconisé le Conseil économique et social, la date limite d’utilisation optimale (DLUO) qui incite à tort nos compatriotes à jeter des produits parfaitement consommables.

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Conseiller général du Val d’Oise

Délégué national DLR à la transition environnementale

Share