Pastille verte de Ségolène Royal : les Bobos parisiens rient quand les Français des classes moyennes pleurent.

pollutionSégolène Royal annonce la mise en place d’un nouveau dispositif de pastilles ‘’écolos’’ pour lutter contre les pics de pollution. Cette mesure aussi technocratique qu’inefficace dénote un mépris profond pour les Français modestes condamnés à rouler avec des voitures anciennes. A terme, ils pourraient être boutés des centres des grandes villes comme Paris, Grenoble, Lyon ou Bordeaux.

Verts et socialistes avancent donc une nouvelle fois main dans la main pour faire de l’écologie une punition à l’égard des Français les plus modestes. Ils préfèrent aider quelques bobos parisiens à s’acheter une très chère voiture électrique avec de l’argent public plutôt que d’aider les plus modestes et les classes moyennes.

Notre pays n’a pas besoin d’avoir quelques voitures extrêmement écologiques noyées dans l’océan d’un parc automobile vieillissant. Il a besoin, au contraire, d’une montée en gamme généralisée par une aide massive et ambitieuse qui permettra aux Français des classes moyennes de renouveler leurs automobiles.

Un parc automobile rajeuni et réduisant sa consommation moyenne de carburant, ce sera :

-          plus de pouvoir d’achat pour les familles

-          Moins de CO² rejeté dans l’atmosphère en France et pas seulement dans le centre de Paris

C’est la seule politique intelligente pour que l’écologie ne se résume pas à faire pleurer les classes moyennes pendant que rient quelques Bobos parisiens.

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Délégué national à la transition environnementale

Share