Primaires : les leçons du 1er tour.

Les citoyens qui se sont mobilisés pour ce premier tour des primaires ont fait tomber les favoris du système et révélé la nullité des sondages en mettant en avant de façon spectaculaire le 3ème homme !

Ils prouvent ainsi que l’égalité du temps de parole pour les candidats qualifiés à l’élection présidentielle doit remplacer l’équité du temps de parole, basée sur les sondages aveugles et moutonniers.

Reste aujourd’hui deux candidats dont aucun n’a réellement pris la dimension des aspirations des Français :

  • L’un, qui a maintes fois démontré son incompétence, résolument favorable à la poursuite d’une UE plus que discutable et qui ne s’opposera pas à la dissolution de notre mode vie est définitivement disqualifié.
  • L’autre qui a singulièrement manqué de courage dans ses fonctions passées, dont on peut attendre une régression spectaculaire des services publics, ne peut convaincre l’immense majorité des citoyens de droite humaniste.

Les deux qui ne prennent pas en compte la méfiance grandissante à l’égard de la dérive des institutions européennes et le besoin de rétablissement d’une concurrence loyale protégeant nos entreprises.

Ainsi une candidature alternative de droite, forte et humaniste, est toujours plus que nécessaire.

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Président de Debout la France Val d’Oise

Share