Vote sur la déchéance de nationalité : certains élus confondent l’intérêt du parti et celui de la patrie.

Les députés socialistes et Les Républicains du Val d’Oise ont voté en ordre dispersé le projet de loi constitutionnelle permettant de déchoir de leur nationalité française ceux qui ont pris les armes contre notre pays. L’union nationale née des suites des attentats du 13 novembre 2015 s’est donc brisée sur le roc des petits calculs politiques à un an de l’élection présidentielle.

Je regrette, notamment, que le principe qui veut que l’on soit véritablement français lorsque l’on respecte son propre pays et qu’on ne l’attaque pas les armes à la main soit pris en otage par la primaire du principal parti de droite.

Au contraire de la position cohérente d’un Axel Poniatowski qui a voté ‘’oui’’, les députés fillonistes Philippe Houillon et Jérôme Chartier ont préféré voter ‘’non’’.

Il est des moments où il faut savoir ne pas confondre l’intérêt de son parti et celui de sa patrie. Dommage que certains élus l’oublient de temps à autre.

 

Jean-Pierre Enjalbert

Maire de Saint-Prix

Président d’honneur Debout la France Val d’Oise

Share